La relativité de l'impératif et la langue d'Albert...

Publié le 14 Mars 2008

Je n'en peux plus, je suis en train de craquer... Je navigue de blog en blog, de commentaire en commentaire... et à chaque fois que je le vois, je me crispe. Quoi, qui ? me direz-vous, et pourquoi tant d'émotion ? Il s'agit de...

L'impératif.

Je vous en conjure, par pitié, arrêtez de mettre un "s" à la première personne de l'impératif !!! on s'adresse à un "tu", c'est vrai, mais on écrit un "je"... Je vous explique :

au présent de l'indicatif                                          à l'impératif
-------------------                                            ----------------
je regarde                                  
tu regardes                                                           regarde

PAS DE "S".

Pour le verbe "aller" petite originalité : va, allons, allez.. mais avec le pronom complément "y", on écrira, et dira, "vas-y". De même, pour tous les autres verbes en "er", si le pronom qui suit est "en" on ajoutera un "s" : parles-en.

Ca c'est pour les verbes en "er", mais pour les autres attention : IL FAUT UN "S" car le "je" du présent est avec "s". Exemple :

au présent de l'indicatif                                          à l'impératif
--------------------                                           ----------------
je prends                                  
tu prends                                                              prends

AVEC "S"


Et ne vous plaignez pas, ce n'est pas très compliqué comme règle, si je vous disais comment on forme l'impératif en portugais vous auriez des boutons. Allez, je vous le dis juste en quelques mots : la première personne de l'impératif (quand je m'adresse à un "tu") correspond à la troisième du présent de l'indicatif ("il/elle/on"), mais à la forme négative (exemple : finis/ne finis pas), c'est la deuxième du présent du subjonctif qu'on suit (il faut que tu finisses), ce qui donne pour le verbe "olhar" : olha, nao olhes. Ok, ça y est vous avez des boutons...

Je sais, vous mourez d'envie de me répondre ça :


 

Et vous avez bien raison, alors je vous dirai seulement : BON ANNIVERSAIRE ALBERT !!! aujourd'hui tu aurais 129 ans.

Rédigé par Luciamel

Publié dans #les langues : française - portugaise

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 21/07/2011 22:03



@Mtislav : Albert est pas loin... ;))) en plus il porte un béret ;))



mtislav 21/07/2011 01:16



Précisons qu'Albert est Basque.



lucia+mel 06/06/2009 00:12

Yane,je viens de rafraîchir la photo... c'est sûrement plus compréhensible maintenant...

yane 06/06/2009 00:05

ma puce, je n'ai rien compris.

luciamel 26/10/2008 11:34

@Clarence : comme le disait si joliment Tini, ci-dessus, continuons à être des pêcheurs et pêcheuses de "fautes", ces si beaux poissons que les langues nous offrent : ils en sont le sel, la poésie même. Sans nos fautes que serions-nous ?Lucia, inspirée par le très Ô sur20

Clarence Boddicker 24/10/2008 00:08

Bon, bah, maintenant, j'ai une bonne raison de venir te "pourrir" sur l'orthographe ! ^^Nyark nyark nyark ! Clarence, dictateur de la dictée

Tini 15/03/2008 08:53

comme une pauvre pécheuse, je me rends compte de tout fautes,que j'ai fait et que je fais et j'ai un peu honte. Si je pouvais, je serai perfectionniste......et la remarque de Vero ne me console pas trop, même si sa simplification de l'orthographe est adorable....... je la vois souvent dans les travaux de mes élèves. Mais là, je suis obligée de les corriger...............

verovero7 14/03/2008 21:43

merde ! je viens de faire un commentaire d'au moins 18 mots, et il a été avalé dans les tuyaux de l'intranet !
je disais donc... très chère, que vous aviez toutafé raison, ce "s" si répandu à l'impératif est tout bonnement déplorable, pour ma part, j'ai renoncé à le corriger, je laisse dorénavant l'humanité française dans son erreur.

verovero7 14/03/2008 21:41

vous avez totalement raison très chère et je reconnais bien là votre niveau d'exigence tout germanique, euh, je veux dire "lusoïque" (désolée), cette façon de mettre un s à l'impératif est tout à fait contrariante chez nos congénères.
par contre concernant le "vas-y", je préconiserais carément le "vazy", tout de suite plus net. (nan je rigole)

luciamel 14/03/2008 20:39

@ Tini : pourquoi ?