La vie me prend dans ses bras

Publié le 10 Juillet 2008

Il y a des jours où on sent la vie nous caresser la peau. Comme une brise tiède dans la chaleur de l'été, ça nous frôle, ça nous surprend n'importe où, à la sortie du métro, sur l'escalator... en traversant au passage piétons... à côté du Centre Georges Pompidou,  en ouvrant la porte de l'appartement... qui, soudain, devient un havre de paix. Même la consultation de notre compte bancaire sur internet ne nous met pas ko par terre : ben, oui, quoi, il ne me reste que 100 euros pour terminer le mois (c'est-à-dire pour atteindre le maximum du découvert autorisé); même pas grave... je vais aller faire mes courses avec mes tickets resto... ah... ça va être dur (ce mot nous écorche les oreilles... et nous l'écartons "naturellement" de notre vocabulaire) si plaisant d'aller au supermarché qui accepte d'être réglé en tickets resto.

Drôle de sensation... comme des endorphines qui vous imprègnent le cerveau, des lunettes roses qui atterrissent sur votre nez. Vous savez, c'est la diffférence entre "vite, vite... que je sois rentrée, que la journée soit finie, que je sois soulagée de ce stress, je n'en peux plus..." et  "oh, que c'est joli la couleur de ce strapontin, et ce couple si charmant à la terrasse du café... oh... comme c'est beau l'amour... la confiance... et ce ciel, et ce feu qui arrête le mouvement des voitures... juste quand je vais traverser".

Et quoi que vous fassiez... ça ne veut pas se décoller.

Les plantes sur le rebord de la fenêtre deviennent merveilleuses, vous laissez des commentaires "sympas" et pleins de sollicitude aux blogueurs que vous avez bousculés la veille... vous les trouvez tous charmants, et "bons" par nature... vous êtes dans votre phase Jean-Jacques... Voltaire n'y pourra rien, vous planez dans votre rêverie...

Tout n'étant qu'une question de chimie, de biologie (osons le mot : d'hormones)... vous en arrivez même à vous dire que les anges, une certaine divinité, sont là à vous guider...

Tout le monde devient beau, tout le monde devient gentil.

Il y a des jours... où on voit la vie en rose. Chaque cellule, chaque bruit, chaque seconde... semblent arrêtés et pourtant vous chantent une mélodie.

Ce sont des jours qui commencent souvent par de la tristesse, par un abandon à la mélancolie... on s'y coule comme dans un bain enveloppant et réconfortant... ce sont les pleurs de l'enfant qui a mal et qui va être consolé par sa maman.

Je ne vais pas le bouder ce plaisir-là... et pour ce soir je vais même m'y prélasser.




Orfeu Negro.




Découvrez Orfeo Negro!





Découvrez Luiz Bonfá!


Rédigé par Luciamel

Publié dans #Joie

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

luciamel 11/07/2008 19:55

@Simon : bon voyage ! tu vas où en Bourgogne ? quelle belle région... @Béa : euh... alors... je précise. Les hormones sont des substances sécrétées par des glandes, ou des organes... il y a toutes sortes d'hormones... l'adrénaline est une hormone, les endorphines (dont il était question dans mon post) sont sécrétées par le cerveau et sont une sorte d'opium naturel (une morphine), c'est ce qui est sécrété quand notre amoureux nous dit qu'il nous aime, par exemple, mais pas seulement. Et, jusqu'à preuve du contraire, les hommes et les femmes ont un cerveau... pouvant sécréter les mêmes hormones... ces fameuses endorphines qui parfois nous font voir la vie en rose... Le sexisme est là où on veut le trouver... Alors... ne nous focalisons pas trop sur nos hormones sexuelles (mâles ou femelles d'ailleurs) et ça ira mieux...

Béa 11/07/2008 17:15

T'as vu la Bourgogne fait florès! contente que tu ailles bien. Mes hormones à moi ne sont pas d'excellente humeur, et pis les hormones, sans vouloir te titiller, ça serait pas un peu sexiste ? Enfin, moi je l'ai toujours ressenti comme ça... /-)

simon gaetan 11/07/2008 16:38

Bon vent et courage les fillesje pars en Bourgogne me reposerA mercredi sur la blogosphere.

luciamel 11/07/2008 07:24

@Yaëlle : tiens ce matin il fait gris... ça va bien à mon humeur de ce matin... pas envie de trop de soleil, mais... mais... aujourd'hui... C'EST VENDREDI. Bon week end !

yaëlle 10/07/2008 21:42

Voici un billet qui donne le sourire et l'envie de s'étirer comme un chat...j'adore! La vie est parfois à savourer ,comme un bonbon !