C'est moi Maya

Publié le 27 Septembre 2009



J'adore être taguée, en général ça m'inspire, en plus de me faire plaisir, (vu que je ne suis pas dans le top des blogs, ma plateforme me le répète suffisamment à chaque connexion : "vous n'êtes pas dans le top des blogs" !). Je connais désormais personnellement quelques numéros un du web 2.0, depuis la République des blogs, et le Kremlin des blogs (prochaine rencontre le 8 octobre, et, normalement, j'y serai).

Mtislav est l'un de ceux-là (influent, et respecté par les influents). Et il m'a taguée, moi... la fourmi, l'abeille... qui fait son miel toute seule dans son coin (ceux qui m'aiment moins disent "fiel", mais je ne peux pas leur en vouloir, car parfois je dérange... je lance des trucs à rebrousse-poil, normal pour une abeille, je pique... aussi). Nous, abeilles, nous les petites, les sans grade, sommes en danger. Notre voix se taira peut-être bientôt, car de tous bords on essaie de lénifier, à coups de pesticides de pensée (Google et ses blogs Bloggers sous haute surveillance, Wikio et ses classements; OverBlog et ses dysfonctionnements, finalement, ça protège peut-être un peu) on va finir par nous réduire à néant, par nous empêcher de polliniser, de butiner de fleur en fleur... d'idée en idée.

Alors, pour ce tag, il me faut citer les cinq blogs dont le nom, l'univers, illuminent ma navigation...

Je tairai les influents, les vedettes; bien sûr je les lis, les numéros 1, 2, 3 et compagnie, ils sont sur mes flux RSS maintenant (avant ils étaient dans mes favoris), tout en concédant que c'est avec respect et admiration que je consulte quotidiennement leurs oracles.

Vous les connaissez, naturellement, puisqu'ils sont numéros UN, DEUX, TROIS, etc.

Je voudrais vous parler de quelques abeilles de ma connaissance, des butineuses de fleurs... comme moi.

Comme Lali, découverte il y a peu, une abeille canadienne, montréalaise, amoureuse de Bruxelles ! et lusophone de surcroît... (je rappelle que lusophone, veut dire "parlant portugais"). Traductrice, si je me souviens bien, écrivain peut-être aussi à ses heures, photographe... et très prolixe (elle poste, au moins, deux ou trois billets quotidiennement). Son blog s'appelle :
Lali, tout simplement.

Une autre canadienne, québécoise, ma chère Noèse, une escaladeuse, une mère, une femme, une poète de la vie (je prèfère poète à poétesse), à l'humanité à fleur de peau, elle sait ce que sont les âmes cabossées, et elle aime caresser leurs aspérités... (elle a un penchant pour la sculpture), son blog :
Noèse cogite, penser c'est vivre.

Ma chère Mya, amie blogueuse de la première heure, comme ses "mails du soir" m'ont remonté le moral à certains moments difficiles ! elle connaît quelques-uns de mes secrets, car elle est copine de Philiberte  ;-)) Elle a créé un nouveau blog, et c'est par ici :
Le grenier de M.

Et les hommes ? me direz-vous... Plusieurs ;-))) on va donc devoir choisir ;-)) on en prendra deux, seulement :-(( ben, c'est ça les règles du tag, tu respectes la règle : on t'a dit cinq, c'est cinq ! Comme il y a (déjà) trois filles, il ne reste plus la place que pour deux garçons (ce qui me semble juste, étant donné la parité à rétablir, pour corriger l'inégalité et la domination : 3 filles pour 2 garçons).

Voici donc les votes du jury pour les garçons. En premier, le plus ancien, pas forcément le plus vieux mais celui qui accompagne mes digressions bloguesques depuis plus longtemps, on s'est rencontrés, j'admire depuis le début son oeuvre, je suis enthousiaste face à ses nouvelles créations... lui, c'est Simon, c'est Henri... c'est là :
Henri Wisley, peintre.

Et puis, il y a l'oiseau... le pauvre, il a attrapé une drôle de maladie qui s'appelle le fado... et, comme il n'est pas portugais, il est bien embêté pour s'en défaire. L'oiseau : le plus beau dans le fado, c'est le fado ! alors, vis-le tel quel... avec sa douleur, son non-sens, sa profonde nostalgie, sa douleur immense... elle te submerge, comme l'océan, et soudain, comme le soleil sur un nouveau continent, elle te fait renaître sous le Carnaval de Rio !!! Son blog :
C'est la nuit.

Eux, filles et garçons, ce sont mes amis et pas des liens pour faire remonter mes stat's. Pas seulement des blogueurs, pas par hasard s'ils me touchent et s'ils sont sur ma blogroll... Vous aussi qui y êtes, sur ma blogroll, pardon de ne pas vous avoir cités : je vous aime aussi, mais la règle était stricte, cinq blogueurs, cinq seulement. Leur nom a surgi... le vôtre ne saurait tarder à venir sous ma plume (en attendant, je vous lis...).




Allez dans la paix...

Rédigé par Luciamel

Publié dans #blogs et blogueurs

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

lucia mel 04/10/2009 10:52


@Lali : bzzzzzzzjour à Montréal !!! continue à protéger les espaces de lecture pour les butineuses abeilles lusophiles... bzzzzzjjjjjjjjinhos


Lali 03/10/2009 15:46


Merci de la petite abeille montréalaise, qui est bel et bien traductrice et écrivaine, lusophile plutôt que lusophone... et liseuse!


lucia mel 30/09/2009 22:16


@L'oiseau : c'était tout naturel de te citer, tu fais partie de ma lusophilie, et même plus tu fais partie des personnes que j'apprécie.

@Mtislav : je connais ta modestie, et, sachant qui elle était, je donnerai raison à ta maman.


mtislav 29/09/2009 22:41


Je reviendrai lire et explorer en détail ces pistes que tu nous indiques. Pour être juste, tu aurais dû noter à mon propos : "mtislav, blogueur influençable et respecté par sa mère". Merci
d'avance.


Bluebird 28/09/2009 06:29


Merci infiniment, Lucia, je suis touché de faire partie de ta sélection. Le fado ? Oui, je l'accepte, je le reçois en moi, je l'intègre, le digère et il finit par faire partie de la moindre de mes
cellules. Ou, comme dirait notre chère Ana, "Sou do fado".

Bises
L'oiseau