Le bel amant (2)

Publié le 25 Juillet 2008

Ici, avant. ça s'appelait Paris... j'avais 49 ans... comment vous faire comprendre... Les montagnes que vous voyez n'étaient pas là, il y avait un fleuve... de l'eau qui coulait... l'eau... je vous dirai plus tard. C'était l'été, il faisait chaud, la chaleur... c'est comme quand on est malade et qu'on transpire, mais en ce temps-là, c'était normal, on parlait même de "réchauffement climatique", on s'inquiétait de voir la planète avoir la fièvre.

Depuis plusieurs années on avait organisé sur les rives de l'eau qui coule... une promenade qu'on appelait "Paris Plages", la plage... c'était un lieu au bord de la glace... qui à l'époque était toute mouvante, fluide, comme de l'air... de la glace qui bouge... on pouvait même s'y plonger (comme on le fait dans l'air...). Alors, ici, à Paris, on avait voulu imiter... l'océan et ses rives...

Moi, j'étais un petit employé... un petit frustré de la vie... Je n'avais pas réussi comme je l'aurais voulu... Enfant, je m'imaginais artiste, ou célèbre, je croyais avoir des choses à dire... je pensais que j'avais quelque chose à apporter au monde... J'ai petitement mené une vie... en accord avec le milieu social où j'avais vu le jour, sans gloire, sans prestige... sans misère non plus... j'avais mes fiertés... mes "petites gloires" (j'avais un jour publié un article dans un journal, j'avais même réussi à me faire éditer... un livre... de recettes de cuisine... et un recueil de nouvelles...).

Surtout, j'étais très heureux d'avoir des enfants. J'avais réussi à les modeler à mon image... enfin, celle que j'aurais voulu avoir...

J'avais quitté leur mère pour une femme un peu... bizarre... mais je l'avais laissée elle aussi peu de temps après. Les femmes... comment vous faire comprendre... en ce temps-là.... et c'est seulement il y a 10 ans... une éternité, c'était très particulier.

Femme, homme... ça voulait dire des choses tout à fait différentes d'aujourd'hui.

Prenons Nani... lui c'est un homme. Ca ne fait aucun doute pour vous. Pourtant, voici 10 ans on l'aurait appelé "femme"...

Moi... vous me voyez "homme"... en ce temps-là... j'étais homme aussi... Mais... ce qu'on appelle homme et femme... est tout à fait autre aujourd'hui...

Comme la montagne qui nous entoure. Elle a poussé soudain, en un jour. Je m'étais levé ce matin-là, en retard... je stressais, j'avais un rendez-vous... pas le temps de déjeuner, juste celui de me doucher (on le pouvait une fois chaque jour : faire couler de l'eau liquide sur nous, et chaude en plus !). Les enfants étaient chez leur mère, on était vendredi, je ne les récupèrerais que le soir. Mon café avalé, je dévalais l'escalier, entrai dans ma voiture (sorte de grosse boîte dans laquelle on entrait et qui changeait de place très très vite), mis la clé de contact (un objet qui faisait de la magie sur la boîte et la faisait avancer très très vite).

C'est alors que ça s'est passé. C'est alors que vous êtes arrivés.

(à suivre)

Rédigé par Luciamel

Publié dans #Le bel amant

Repost 0
Commenter cet article

Béa 26/07/2008 10:53

Passionnant, vraiment.Bisous